Carole DOUILLARD

Artiste franco-algérienne, née en 1971 à Nantes d’une mère Kabyle et d’un père français, diplômée de l’Ecole des Beaux-arts de Nantes. « Artiste plasticienne et performer, Carole Douillard utilise son corps comme une sculpture pour des interventions minimales dans l’espace. Intéressée par le contexte social, elle expérimente la possible rencontre entre un corps physique et un corps social incarné par le public. Elle a notamment tenté de s’endormir en public sur le sol d’une galerie à l’occasion de Nuit Blanche pendant que les visiteurs circulaient autour d’elle et a décrit pendant des heures le public attendant de sa part qu’elle performe. Son travail se situe souvent au bord du spectaculaire tout en l’évitant. Ses récents projets ont pris place à la Bergen Kunsthall (Norvège), à la Maison populaire de Montreuil, au musée de l’Ermitage et à la galerie Formula/Loft etagi, St Petersbourg (Russie), à la fondation Ricard, au Centre Pompidou et au Point éphémère, à Paris, au musée des Abattoirs et Printemps de septembre, à Toulouse… Elle collabore régulièrement avec d’autres artistes dont le chorégraphe et danseur Loïc Touzé, avec lequel elle présentera bientôt une performance à partir du texte La paresse comme vérité effective de l’homme, de Kasimir Malevitch (Le Pavé dans la Mare, Besançon, le 20 avril, Frac Alsace, Sélestat, le 27 mai, dans le cadre du festival Nouvelles/Une journée particulière) ». Christian Alandete, janvier 2012.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *