Agnès MARCELLI

Initiée enfant à la gymnastique et à la danse classique puis, au théâtre, elle conjugue très tôt son énergie physique et le plaisir des mots. D’origine corse, elle baigne régulièrement dans un contexte plurilingue : français, corse et italien.

Etudiante, motivée par la créativité que permet l’enseignement du Français Langue Étrangère (FLE), elle obtient un doctorat en didactique du FLE, développe ses recherches autour des notions de temps et de mémoire à travers l’enseignement et l’apprentissage d’une langue étrangère au Centre de Linguistique Appliquée de Besançon. Elle y enseigne jusqu’en 2004, puis de 2006 à 2008 est Maître d’enseignement et de recherche à l’École de Français Langue Étrangère de Lausanne, Suisse. En 2007, elle renoue le fl de son « en-vie » et entame 25 une formation de couturière an d’avoir une approche plus technique du textile. Collectionneuse de tissus, héritière de vêtements et de photos, elle prend son envol en 2008 et confectionne des œuvres textiles au crochet, technique apprise, enfant en Corse, par ses grandes tantes. Cette même année, elle rentre à Besançon et danse de tout son corps.

« J’imagine une installation textile et photographique comme une histoire. Ma pratique artistique étant chronophage et mes œuvres monumentales, je réalise très vite mon appartenance au mouvement artistique « Slow Art ». Une bride après l’autre, j’invente cette nouvelle histoire crochetée, photographiée et dansée qui verra le jour cette année, le 6 septembre 2013, au musée des maisons comtoises de Nancray pour le vernissage de l’installation Le voyage de Pénélope et Barcelona in situ. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *