Nathalie GAUTHEROT

Besançon, premiers débuts en 1985, où elle grandit et étudie la danse classique et le piano, très jeune, avec rigueur et envie. Sa conscience s’éveille progressivement aux langages artistiques.

Plus tard, toujours à Besançon, elle s’interroge sur les sciences du langage à l’UFR SLHS, puis, part 4 ans en Belgique pour suivre un Master d’orthophonie de l’Université de Liège.

Le cloisonnement intellectuel inhérent à ce type d’études la pèse, mais, parallèlement, elle a l’opportunité de nourrir son répertoire sensitif en travaillant au service de l’Orchestre philharmonique de Liège, de découvrir et percevoir autrement, le geste, la résonance, la voix. Ses questionnements se précisent et elle se spécialise alors en rééducation vocale, lui permettant de faire coïncider ses curiosités perceptuelles avec la recherche. Elle réalise un mémoire sur le sujet de la féminisation vocale dans le cadre de la transsexualité.

Les contrats s’enchaînent, pour autant, elle souhaite toujours approfondir sa réflexion sur les liens entre le geste, la voix, le corps, comme autant de nuances de langages à interroger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *