Tya RIPPLINGER

De parents artistes plasticiens et musiciens, elle a été nourrie à l’image et développe un intérêt pour les événements culturels et artistiques ainsi qu’un sens créatif et critique. Adolescente, elle pratique la danse (swing, Modern’ et hip-hop), puis découvre et se passionne pour la danse contemporaine au lycée. Elle apprend auprès de Sylvie Costa que danser n’est pas uniquement « faire comme » mais « faire », voire « être » et découvre les démarches introspectives en danse grâce à Francis Viet, ancien danseur du Tanztheater Wuppertal.

Elle fréquente de plus en plus les théâtres, concerts, expositions et festivals, élargissant alors ses connaissances, son « répertoire » et affinant ainsi son sens de l’analyse. Elle a également l’occasion de se produire dans plusieurs représentations de danse contemporaine et de contribuer à leur conception. Jeune enseignante en danse moderne auprès d’enfants, elle n’en a pas moins conscience de n’être seulement qu’apprentie, ce qui épanche davantage sa soif de connaissance et surtout d’expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *