Esther MOLLO

Née a Turin (Italie) où elle étudie le danse et le théâtre, elle est diplômée de l’Ecole internationale de mimodrame de Paris Marcel Marceau et poursuit sa formation en Mime Corporel auprès d’i. Bacciocchi, T. Leabhart, J. Asselin, avec le Théâtre du mouvement et le MAPA (Moving Accademy of Performing Art). Elle étudie le Kyogen au Japon, le Katakali en Inde, l’escrime ancienne avec le Maître d’armes Bob H. Roboth, la danse contemporaine avec D. Dupuy, P. Goss et la Commedia dell’arte avec F. Soleri; le Site Specific Theatre avec Frits Vogel ainsi que la lumière et les projections dans le théâtre physique avec Ide et Frans Van Heiningen à Amsterdam.

Metteur en scène et comédienne, elle fonde Theatre Diagonale dont elle assure la direction artistique et toutes les mises en scène : «Frankenstein», «Bulles», «K» , «Valentina», « Ubu » « Chickens Forever » tout en travaillant pour le compte de la télévision (RAI Uno) et pour d’autres compagnies . Elle participe à la reprise de «Mysteries» avec le Living Theatre. Elle est comédienne au Théâtre La LIcorne pour le «Bestiaire forain», «Lysistrata» et «Sous sol» . Elle est metteur en scène de «Gênes 01» avec les comédiens de la Cie Oiseau Mouche et assistante de Anne Théron sur «Amour/ Variations» et « Andromaque 2010 »et d’Yves Marc pour son solo « Ce corps qui parle ». Elle a collaboré avec Ricardo Montserrat pour l’écriture de « Terror, torero »et « Mary’s baby ». Depuis 2009, elle mêle le travail corporel a la video et aux nouvelles technologies ,en collaboration avec Jean Baptiste Droulers et questionne le rapport corps/ image /texte en plongeant le corps dans des dispositifs interactifs. En 2013, elle est «artiste invitée » au Studio for Interellated Medias de Mass Art (Massachusset Institut of art and design) a Boston (USA) où elle travaille avec les étudiants autour de la question corps-nouvelles technologies et poursuit sa collaboration avec la photographe Antonia Small sur le projet Moster Project (corps-stenopé). www.theaatrediagonale.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *