Christophe HALEB

Chorégraphe, directeur artistique, danseur, pédagogue, Christophe Haleb s’intéresse aux usages et à l’appropriation des lieux par les gens, en tant que matériau même du propos artistique. Pour lui, le champ chorégraphique dépasse celui de la danse, il aborde ses projets par la coupe transversale. Sa danse inscrit le corps dans un espace social et cherche à rendre compte de la tension inhérente qui en découle. Pédagogue, il associe la pratique à la théorie, la dramaturgie au regard extérieur, le cadre à la pensée de dehors.

Enfant, Christophe Haleb suit une formation de danse classique, puis dans les années 80, fait plusieurs séjours à New York où il obtient une bourse d’étude au studio Lester Horton. Il participe aux masterclasses de Twyla Tharp, Lars Lubovitch, Robert Kovitch et suit à Paris l’enseignement de Peter Goss. À partir de 1982, il devient interprète avec Rui Horta, Anne Dreyfus, Andy Degroat, Angelin Preljocaj, Daniel Larrieu et François Verret. En 1989, il découvre la Danse Contact Improvisation avec Mark Tompkins, Steve Paxton et Lisa Nelson. Cette pratique devient un moteur de recherche pour son approche du mouvement dansé, l’improvisation et la composition. L’approche des techniques somatiques, Feldenkrais et Body-Mind Centering qu’il fait avec Jessie Lebovici, José Cazeneuve, Anne Koren, Trisha Bauman, Lulla Chourlin, vient nourrir ses perceptions et l’organisation du mouvement Release.

Il fonde la compagnie La Zouze en 1993 et crée, entre autres, La Marche des vierges au Théâtre de la Bastille, Sous les pieds des citoyens vivants au Théâtre contemporain de la danse, Idyllique au Théâtre de la Ville de Paris, Yes, Yes, Yes au Festival d’Avignon, Résidence secondaire au 3bisF et au festival Châlon dans la rue, Domestic Flight dans le cadre du festival Instances, à l’Espace des Arts, Scène Nationale de Chalon-sur-Saône, Evelyne House of Shame au palais de la Bourse et au musée des Beaux-arts de Marseille, Liquide au Festival de Marseille et travaille actuellement sur les projets de création Atlas but not list (2011-2012) et Fama (2013).

http://www.lazouze.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *