Darren ROSHIER

Ce très jeune artiste essaye depuis toujours de faire de l’art. En témoigne le propos recueillis dans le rapport de son diplôme, obtenu brillamment en 2012, à l’école cantonale d’arts du Valais (ECAV) : « Car on est ici devant un show, où les détails du travail sont aussi ceux d’un bricoleur. En définitive, on se retrouve un peu face à la figure d’un « bouffon » de l’art contemporain et on ne sait plus où se situe l’artiste. »

Invité l’année dernière à Besançon par Medhi BRIT et Corinne LAPP-DAHOUI, programmation du centre d’art Le Pavé Dans La Mare, dans le cadre de WE suisse #1, Darren Roshier, après son premier essaye plus que concluant à l’international, fut résidant début 2013 à Anvers, Belgique. Les Belges, Flamands et Wallons, s’en souviennent encore. Depuis, il a été remarqué à Marseille, cet été, dans le cadre de Marseille Provence capitale européenne. Il effectue actuellement une pause salutaire dans ce démarrage réussi d’une carrière prometteuse, cherchant à prendre du recul et à se ressourcer auprès du travail de ses amis artistes, avec qui, à Vevey, il a bâti un collectif culturel très activiste, RATS (prononcez à l’anglo-saxonne svp), sachant prendre, là-aussi en peu de temps, une belle place au soleil sur la Riviera suisse. Mais tout cela est-il sérieux ?

http://www.darrenroshier.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *