Jacqueline CAUX

Jacqueline Caux a participé à l’organisation de plusieurs festivals de musiques d’aujourd’hui, réalisé des courts-métrages expérimentaux ainsi que des films musicaux projetés et primés dans de nombreux festivals internationaux. Cinéaste et auteure, elle a publié des livres d’entretiens avec des artistes atypiques de la seconde moitié du vingtième siècle. Elle réalise des émissions de recherche pour France Culture, des petits théâtres intimes sous forme de boîtes, des courts métrages expérimentaux et des films musicaux, qui ont été projetés dans de nombreux festivals internationaux et dans des Musées.

Dernières réalisations : Contes de Symphonie Déchirée, 54mn, flm d’après l’oeuvre musicale de Luc Ferrari, 2010 ; Les couleurs du prisme, la mécanique du temps. De John Cage à la techno, 96mn, 2009, flm projeté à Beaubourg dans le cadre du Festival d’automne à Paris, suivi d’un concert de Gavin Bryars ; au Festival d’automne en Normandie, à Rouen, suivi d’un concert de Philip Glass ; Réalisation de la captation de La Symphonie Déchirée, musique de Luc Ferrari interprétée par Ars Nova, 2008 ; The Cycles of The Mental Machine, 57mn, 2006, flm projeté à Beaubourg pour l’ouverture du Festival d’automne à Paris, suivi d’un concert de Carl Craig et Mad Mike Banks ; Who says I have to dance in a theater…, 2006, projeté dans le cadre de l’exposition, dont elle est la commissaire, A L’origine de la performance, Musée d’Art Contemporain de Lyon ; Anna Halprin. À l’origine de la performance, éditions du Panama, 2006 ; Presque rien avec Luc Ferrari, 50mn, flm, 2005 ; Out of Boundaries, 53mn, 2004 ; conseillère artistique du Festival d’automne à Paris pour la programmation relative à Anna Halprin, 2004.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *